Archives du mois de April 2015

Lʼhonneur de Don Quichotte !

posté par Lenny Spangberg @ 10:55 AM
27/04/2015

« Mon honneur m’est plus cher que ma vie ! » s’exclamait Don Quichotte en chargeant de sa lance des moulins à vent…

Le beau chevalier utopiste sillonnait la péninsule ibérique avec pour seul dessein de combattre le mal.

Mes adversaires à moi n’étaient pas chimériques. Ils m’ont combattu, âprement, longtemps, ils ont mis en péril ce que j’avais gagné en partant de rien et que je souhaitais laisser à mes enfants. Mais surtout ils ont abîmé ce qui pour moi, tout comme Don Quichotte, était plus cher que ma vie : mon honneur.

S’il ne changea jamais dans le cœur des quelques proches qui continuèrent à croire en moi, il fut taché un temps dans le regard des autres.

Je n’ai jamais pu me soustraire à ce regard, y être insensible car je dois avouer la faiblesse d’aimer être aimé, de tous. Le mépris d’un seul, quel qu’il soit, me fait douter.

C’est pour cela que toute ma vie j’ai tenté d’être « aimable », un homme que l’on peut aimer, qu’il est impossible de mépriser. Alors faut-il dire combien ces doutes, ces critiques ouvertes ou souterraines, ces regards détournés, ces « amis » qui rient de ne plus l’être, ces accusations formelles, cette mise au ban inavouée m’ont fait mal, très mal.

J’ai connu, malgré la présence inaltérable de quelques fidèles, une solitude nouvelle que j’avais passé ma vie à fuir. Ce premier repli sur moi m’a protégé et m’a permis d’ouvrir les yeux. Je me suis mis à douter de l’humanité, je lisais et citais Machiavel. Puis la douleur s’atténuée. J’ai repris des forces. Je suis remonté sur mon cheval pour charger mes moulins. Et j’ai gagné !

La justice française, bien que très longue, m’a donné raison en première instance au Tribunal de Commerce d’Antibes, puis en Cour d’Appel à Aix‐en‐Provence. Et enfin, la Cour de Cassation par un arrêt simple et définitif, m’a rendu, après plusieurs années, mon honneur abîmé.

« Ce qui ne tue pas te rend plus fort » criait Nietzsche dans Ecce Homo avant de sombrer dans la folie. Ces mots sont sûrement vrais, pourtant, je rajouterais : ce qui ne te tue pas t’abîme, te rend plus dur aussi. C’est le prix à payer pour l’armure que l’on pose sur nos blessures. Ainsi va la vie !

Ce qui fut abîmé est réparé. Bien que rien ne soit plus comme avant. Je sors peut‐être plus fort, plus dur, vainqueur de ce combat. J’en sors aussi soulagé, apaisé. Je ne me bats plus pour survivre. Je retrouve une vraie soif de vivre. J’ai pour projet de bientôt sillonner le monde, de le découvrir encore. Je partagerai avec vous ces joies. C’est tout l’avantage des orages, l’éclaircie qui s’ensuit nous éblouit.

Je remercie de tout mon cœur ceux m’ont supporté et aimé. Continuez !

Vivent l’amour, l’honneur et la vie !


J’ai le plaisir de vous annoncer une nouvelle Soirée Découverte, dans un lieu exceptionnel, la Villa Rothschild à Cannes (Médiathèque Noailles – 1 avenue de Noailles à Cannes).

La Villa Rothschild bâtie en 1881, à deux pas des plages, avec son jardin aux essences rares, respire la charme d’une demeure de la Renaissance italienne.

Nous vous proposons de nous retrouver le mardi 12 mai 2015.

La soirée se déroulera comme suit :

  • 19h00 : Accueil champagne
  • 19h15 : Visite guidée et commentée de la villa
  • 20h15 : Moment musical
  • 21h00 : Cocktail dînatoire

Le nombre de places est limité à 80. Merci de vous inscrire dès que possible auprès de Sandrine Deschamps (04 93 90 77 92 ou sandrine.deschamps@orchestre-cannes.com), et au plus tard le 4 mai prochain.

Le Majestic et Radio Classique vous convient à une soirée musicale animée par Alain Duault, le « Monsieur Musique Classique » de la télévision.

La soirée s’ouvrira sur un cocktail de bienvenue, suivi de la conférence d’Alain Duault sur le thème « Callas ; une passion, un destin ».

Magali Léger, soprano, Henri Demarquette, violoncelle, Nicolas Dautricourt, violon, et Laure Favre-Kahn, piano, interprèteront un programme musical lyrique autour de Sarasate, Chopin, Poulenc et Rachmaninov.

La soirée se clôturera sur un diner aussi raffiné que surprenant, comme sait en offrir Maryan Gandon, chef des cuisines de l’Hôtel Majestic Barrière.

Soirée Radio Classique & Majestic Barrière, samedi 25 avril

  • 195 € par personne, incluant la conférence par Alain Duault, le cocktail, le concert et le dîner du samedi soir, boissons incluses.
  • Réservations auprès de Fabienne Butelli, Majestic Cannes Barrère 04 92 98 77 00 ou Lenny Spangberg 06 07 32 62 16

Programme musical du concert :

  • Sarasate : Airs bohémiens
  • Chopin : Sonate pour violoncelle et piano
  • Poulenc : Les “Chemins de l’amour”
  • Rachmaninov : le Trio élégiaque…

Plateau artistique :

Magali Léger, soprano

Premier prix à l’unanimité au CNSM de Paris, Magali Léger est nommée aux Révélations des Victoires de la Musique Classique 2003. Du Théâtre des Champs-Elysées au Festival d’Aix-en-Provence, sous la baguette d’illustres chefs (Marc Minkowski, Michel Plasson, Emmanuelle Haïm…), elle collabore avec des metteurs en scène tels que Jérôme Deschamps ou Macha Makeieff. Affectionnant aussi bien le répertoire baroque que le romantisme allemand ou la mélodie française, Magali Léger participe régulièrement aux concerts Radio Classique (Olympia, Invalides).

Henri Demarquette, violoncelle

Après l’obtention de son Prix au CNSM de Paris, Henri Demarquette étudie auprès de Pierre Fournier, Paul Tortelier. Remarqué à 17 ans par Yehudi Menuhin, il se produit sur les plus grandes scènes internationales et enregistre plusieurs disques d’intégrales (Beethoven, Chopin). Toujours en quête de créativité, Henri Demarquette s’investit dans des projets musicaux originaux. Habitué des auditeurs de Radio Classique, il a notamment participé au Festival Radio Classique 2013. Il joue sur un Stradivarius de 1725, prêté par LMVH.

Nicolas Dautricourt, violon

« Prix Georges Enesco de la SACEM », « Révélation Classique de l’ADAMI », Nicolas Dautricourt est l’un des violonistes français les plus brillants de sa génération, et se produit sur les plus grandes scènes internationales et françaises, avec de prestigieux orchestres. Particulièrement apprécié pour son « engagement sensible et passionné », il affectionne tout particulièrement la musique de chambre et s’intéresse au jazz. Nicolas Dautricourt joue un magnifique Stradivarius de 1713, mis à sa disposition par Bernard Magrez.

Laure Favre-Kahn – piano

Premier Prix à l’unanimité du CNSM de Paris et du Concours International Pro Piano à New York, Laure Favre-Kahn entame tôt une carrière de pianiste internationale qui la mène de New York à Hong Kong, en passant par les festivals les plus prestigieux de France. Sa discographie abondante de 11 albums est régulièrement saluée par la critique.

Présentateur

Alain Duault, conférencier, présentateur Radio Classique

Depuis près de 30 ans, Alain Duault est le « Monsieur Musique Classique » de la télévision (France 2 et France 3). Animateur phare de Radio Classique, après plus de 20 ans sur RTL, il est par ailleurs l’un des meilleurs connaisseurs de l’opéra en France. Pédagogue hors-pair, Alain Duault a su, au fil de conférences unanimement appréciées, captiver et fidéliser un public toujours plus nombreux.