D’abord présentées à l’opéra de Nice, puis au théâtre d’Antibes Anthéa, ces Noces de Figaro étaient particulièrement remarquables.

La mise en scène signée Daniel Benoin et les lumières méritent d’être citées pour leur créativité et originalité.

Les décors et les costumes étaient somptueux.

                     

La direction musicale de György G. Rath, Chef permanent de l’orchestre philarmonique de Nice, était précise et harmonieuse.

A noter les voix exceptionnelles de la « Comtesse » Veronica Granatiero et de « Cherubino » Svetlina Stoyanova.